Naaaaaaaaaa


Incarnez un shinobi dans l'univers de Naruto. La grande guerre ninja n'est plus qu'un lointain souvenir.
 

Partagez | 
 

 # Chessboard's King | Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kanseitõ Rankan
Kazekage
avatar

Points : 146

MessageSujet: # Chessboard's King | Terminé   Lun 2 Mar - 9:01




Kanseitõ Rankan





Age : 31 ans
Village : Sunagakure
Grade&rang : Kazekage
Surnom : Mastermind




Histoire



« Regardez ! Encore un ! »

▬ Des petits cris et des pleurs perçaient l'air chaud du désert, une caravane de nomades passant par là s'approchaient lentement du petit panier recouvert d'un drap blanc d'où provenaient les cris de nourrisson. Une femme complètement vêtue de blanc pour se préserver des tempêtes de sables et de l'ardeur du Soleil se baissa et découvrit l'enfant; c'était un garçon. Esquissant un petit sourire maternel, elle ramassa le jeune et le fit déposer dans leur chariot aux côtés de deux autres petits bébés qui étaient dans le même cas que lui aujourd'hui. Un véritable afflux pour ces nomades qui étaient habitués à l'intimité de leurs semblables. Mais pour l'heure, les trois enfants étaient destinés à faire partie de ceux-ci. Une fois arrivé à l'un de leurs campements disséminés à travers le pays du vent, il était de rigueur de leur trouver un nom puisqu'ils allaient rester auprès d'eux. Parmi les trois petits bouts deux d'entre eux étaient des garçons, la dernière semblant beaucoup plus calme était une jolie petite fille. La femme accompagnée de deux jeunes hommes visiblement jumeaux étaient présente et chargée de leur trouver un nom à chacun.

« - Et pourquoi pas Rasa pour celui-là ?! Comme le Yondaime, comme ça il sera destiné à être un grand homme ! dit l'un des jumeaux
- Ah non ! Pas ce foutu tyran, Gaara, ça lui irait mieux ! Un vrai homme ! rétorqua le second
- Ni l'un ni l'autre, comme tout homme il voudra son unicité... Il aura un nom à lui ... Ce sera Rankan. dit la femme d'un ton serein
- Rankan ? Hm, ouais, et les autres !?
- Celui-là ... Que dites-vous de Kihei ? Et pour elle ... Kisaki.
- Fou, Cavalier & Reine ? Dis donc, ce serait pas c'que tu as appris dans ce bouquin sur le shogi soeurette ? Héhé ! »

Dans une ambiance d'amour familial, tous les trois contemplèrent les trois nouvellement baptisés Rankan, Kihei & Kisaki. Ainsi, ils grandirent selon le cycle perpétuel du temps au sein de la caravane, arrivant rapidement à un âge où ils pouvaient prêter main forte. En effet, dés l'âge de 6 ans, ils pouvaient participer à la vie commune. Les membres de la "famille" étaient très nombreux, mais très peu étaient de même sang. Mis à part les jumeaux Tenkuu & Chikyuu, il serait même correct de dire qu'aucun d'eux n'étaient liés biologiquement. La femme les ayant nommé était celle que l'on appelait "Mère" chez eux, à la fois pour son ancienneté, faisant partie des tous premiers membres de la caravane et pour son caractère de mère aimante. Elle était la figure maternelle de tous, et bien qu'il n'y avait pas réellement de figure paternelle, elle assurait avec brio son rôle sans faillir. Il est intéressant de constater que les membres de ce clan étaient tous des anciens résidents de Suna, rejetés ou partis pour une raison ou pour une autre. Ainsi, beaucoup étaient des rebuts de la société aux idéologies amorales ou à la physiologie peu orthodoxe. Certains même étaient rejetés pour leur simple incapacité. Car oui, il était tout à fait possible d'être considéré comme un moins que rien pour ces raisons, un grand merci aux mentalités passées qui persistent dans les esprits de certains. Mais si ces enfants là avaient été abandonnés, c'était forcément pour une raison plausible qui restera malheureusement inconnue.

▬ Rapidement, on put voir que les enfants avaient tous à peu près le même âge. Ils avaient pourtant des caractères bien distinct qui donnaient peut-être des indices sur leur provenance. Tandis que Kihei était d'un naturel protecteur et loyal, Kisaki, elle, était le genre de petite fille effacée et introvertie. Rankan, lui, apparaissait déjà très jeune comme un personnage culturel. Il était des trois celui qui passait le plus de temps et de plaisir à dévorer les ouvrages que transportait la caravane. Ils furent tout de même initiés aux arts shinobis lorsqu'on les jugeait aptes. Et, sans aucune surprise, il s'avérèrent être bons chacun dans un domaine différent. Tandis que la petite exprimait un contrôle de son chakra supérieur à celui de ses frères, Kihei chérissait le corps-à-corps pendant que Rankan se faisait une fascination pour les pantins, art particulier aux ninjas du Sable. Ensemble ils s'entraînaient et se perfectionnaient dans le but de prendre un jour la tête du clan si la chance les souriait. Vivant à l'écart du village, ils n'avaient pas de grade officiel, mais ils pouvaient se mesurer en duel avec les autres membres afin d'avoir une petite idée de leur niveau. Dés l'adolescence, ils continuèrent l'entrainement cette fois sous la tutelle d'un ninja de la caravane expérimenté dans le domaine intéressé. Kihei & Kisaki trouvèrent leurs voies secondaires outre, respectivement, le Taijutsu & le Ninjutsu, ils étudièrent le Kenjutsu & l'Irõjutsu alors que le troisième continuait à se concentrer sur le Kugutsu. Une véritable évolution était presque palpable dans la fratrie. Malgré leurs origines totalement différentes, ils s'accordaient si bien qu'on n'aurait pas l'idée de songer qu'ils ne sont pas frères et soeur de sang. Et le mystère planant sur leurs origines allaient rapidement être levé, tout du moins pour Rankan le marionnettiste des trois. Le convoquant séparément et en privé, Mère semblait grisée et inquiète :

« - Mon petit Rankan... Tu dois savoir que depuis ton plus jeune âge nous t'avons recueilli parmi nous... Ce que tu ne sais pas, c'est l'identité de tes parents biologiques. Il y a peu, une lettre nous est parvenue. La voici ! »

Elle tendit au jeune garçon une lettre écrite sur un très vieux papier, il l'ouvrit et, sentant son coeur s'accélérer à chaque seconde, il la lut à haute voix :

« Notre cher Riku,
Nous savons que tu as été recueilli par ces nomades, nous avons entièrement foi en ta bonne santé. Nous avons espoir de te revoir un jour, face à nous. Nous sommes infiniment désolés que tu n'aies jamais eu la chance de connaître ni ta mère, ni ton père, mais nous avons nos raisons. Ce qui suit, tu ne devras le lire qu'une fois que tu seras assez grand pour comprendre.
Nous t'aimons, voilà tout. Et nous savions que, pour toi, rester à Suna aurait été synonyme de mort assurée. Les erreurs de nos ancêtres nous rattrapent petit à petit, un jour, éventuellement, elles nous rattraperons nous. Mais toi, vis, je t'en prie. Pour cela nous avons dû te tenir éloigné de ta propre famille, de ton nom, des tiens, et je souhaite que tu n'apprennes jamais qui tu es réellement. Nous t'aimons aveuglément.

Maman & Papa.
»

Son visage palissait à vue d'oeil, il sentait son corps faiblir à tel point que le simple parchemin en devenait un fardeau pesant pour ses petites mains. Ses yeux étaient emplis de questionnement, alors, avant qu'il ne puisse reprendre son souffle pour demander, Mère répondit :

« Avec la lettre il y avait deux objets... Une photo de toi petit, tel qu'on t'a trouvé dans un panier recouvert d'un drap blanc. Et une amulette. Tiens, tu devrais la garder auprès de toi à tout moment, tes parents seront toujours près de ton coeur... »

Elle lui donna alors l'amulette. Celle-ci était faite d'or, son petit poids attestait de son authenticité. Le pendentif était rond, ou plutôt ovale. En son centre il y avait un sigle : un losange blanc bordé de noir avec le motif d'un scorpion noir au milieu. Même si le jeunot ne comprenait pas sa signification, la femme, elle, était consciente de sa provenance. Ce signe était celui de l'illustre marionnettiste mort il y a environ 80 années, celui que l'on surnommait Akasuna no Sasori. Tristement célèbre pour sa déchéance à l'état de criminel mondial, ceux qui naquirent après lui étaient particulièrement dangereux à ce que l'on raconte. Etant l'un des leurs, il était tout à fait normal que les parents de Rankan ait voulu que personne ne sache. Riku ... C'était là son vrai nom. Pourtant le mélange de tristesse et de colère opérant dans son coeur fit qu'il ne désirait pas changer de nom, il garderait celui que les gens de la caravane lui avait donné, eux, ceux qui l'ont vu grandir comme sa vraie famille ! Aux yeux de Mère, tout semblait clair, son engouement pour l'art des pantins était alors expliqué, mais malgré le potentiel hostile que représentait le garçon, elle ne pouvait se résoudre à le traiter comme tel à cause du passé de sa famille naturelle. Elle le prit finalement dans le creux de ses bras, cachant une larme chaude humidifiant sa joue avant de s'écraser au sol. Elle l'aimait comme son fils, et rien ni personne ne peut se mettre en travers d'un amour maternel. Suite à cette révélation, Rankan était très différent, beaucoup moins souriant et sociable qu'autrefois. Son frère et sa soeur le remarquaient directement, et malgré leurs tentatives le descendant de Sasori ne laissa sortir aucunes réponses, les rassurant à chaque fois pour qu'ils pensent que tout va bien même si au fond il était détruit. Tout ce en quoi il croyait était devenu instable. Il avait même perdu la motivation d'apprendre ! Un écart de niveau se creusait peu à peu entre eux trois, avec Riku alias Rankan loin derrière. Il resta sur son choc pendant plusieurs années, jusqu'à ses 18 ans pour être plus précis, où la maturité lui fit reprendre les rênes de son existence.

▬ Redoublant d'effort, il s'entraîna intensément pour se remettre à niveau, avant de prendre son départ. Faisant ses adieux à la caravane, à Mère, Kihei & Kisaki, il décida de retourner à Suna d'une part à la recherche de ses parents et d'autre part pour leur prouver que son passé n'entachera en rien son avenir. Arrivé au village après avoir traversé le périple du désert, il fut incroyablement surpris de découvrir son frère et sa soeur déjà là-bas, l'attendant le sourire aux lèvres. « On n'pouvait pas perdre notre frère de vue » prétexta Kihei, le protecteur; et la surprise n'était pas déplaisante. Le coeur rempli de joie de voir que sa famille qu'il considérait comme la vraie ne l'abandonnerait pas, il accepta de partager encore ses années avec eux en tant que ninja. Ils durent cependant commencer à l'Académie, mais leur avance leur fit une rapide ascension. En tant que Genin, ils firent partie de la même équipe, étant habitués à combattre ensemble ils formaient même l'une des meilleurs équipes de la promotion. Les missions s'enchaînaient et ce jusqu'à la promotion au grade de Chuunin. Rien ne les arrêtait, alors que les autres les voyaient d'un mauvais oeil, comme trois étrangers qui montaient aussi vite alors qu'ils ne venaient que d'arriver. La jalousie se faisait sentir quand personne ne se prêtait volontaire pour faire équipe avec eux sur des missions plus difficiles. Mais à eux trois, ils se sentaient suffisants pour ne pas avoir recours à l'aide de ces haineux.

Ils avaient environ 25 ans lorsqu'ils étaient trois fiers Jônins du village caché du Sable. Et la mission qu'ils allaient compléter allait être l'une des plus grands virages de leur vie. Chargés d'éliminer des bandits rôdant autour du village, ils n'eurent pas de difficulté pour les retrouver et leur faire face. Le combat se jouait serré, étant donné le niveau équivalent des deux camps. Les bandits, eux, étaient lourdement couverts pour garder leur identité secrète, mais malheureusement pour eux les forces de la fratrie allaient venir à bout de leur manigance. Portant le coup final, Kihei, épris de curiosité, retira la capuche de l'un d'eux. D'un bond horrifié en arrière, il tomba sur les fesses en poussant un grand cri. Ses compagnons accoururent avant de se rendre compte de la raison de sa surprise : La femme qui se cachait sous cette pile de vêtements n'était autre que Mère, celle qui les avait élevés jusqu'à leur âge adulte ! Le moment était des plus dramatiques. Kisaki, la plus sensible, fondit en larmes se cachant les yeux en refusant de croire en cette réalité. Ses frères plus courageux partirent dévoiler le visage des deux autres bandits... La douleur ne put que s'intensifier quand ils découvrirent qu'ils s'agissaient de Chikyuu & Tenkyuu, leurs oncles adoptifs adorés. Le trio était en proie au désespoir, et un sentiment amère de haine semblait grandir contre le village entier, qui les méprisait déjà. Mais ils ne pouvaient mettre ce drame sur le dos de Suna, personne n'était supposé être au courant d'où ils venaient, personne ne savait non plus qui étaient ces bandits. Alors ils continuèrent de vivre avec ce lourd poids sur le coeur, celui d'avoir assassiné leur propre famille. Ils continuèrent cependant à remplir des missions, évitant tout de même celle qui impliquait le meurtre même si à leur niveau, c'était l'une des choses qu'ils faisaient le mieux. Les années passaient et Rankan, Kihei & Kisaki poursuivaient leur progression, jusqu'à leur summum. Kihei était un fier maître dans le maniement de quasiment tous types d'armes, et Kisaki avaient développer l'usage de son Kekkai Genkai, le Shakuton, ainsi que ses capacités médicales. Rankan, lui, travaillait d'arrache-pied sur ses pantins, cherchant à tout prix à éliminer leurs faiblesses et celles qu'elles lui imposaient. Profitant de l'incroyable avancée scientifique de Suna, il analysa une possibilité qu'il ne tarda pas à mettre en pratique. En effet, grâce à l'usage de récepteurs de chakra, il développa les premières marionnettes à usage sans fils de chakra. Cette propriété permettait notamment d'éviter le temps de latence entre le moment où les doigts bougeaient et le moment où le pantin obéissait. Aussi, ceci diminuait la traçabilité du marionnettiste ainsi que sa consommation de chakra pour commander plus de pantins à la fois. Aussi, il renforça leur matière, passant du bois simple à une sorte de métal léger. Il ne les appelait plus des marionnettes, mais des automates, et était alors le seul shinobi à user de cette nouvelle forme du Kugutsu.

Après avoir inventé et perfectionné son concept, il ne lui manquait plus qu'à les essayer sur le terrain, et quoi de mieux qu'une petite mission pour ça ? Envoyé aux côtés de son équipe habituelle, il avait cette fois pour but de prêter main forte aux frontières entre le pays du feu et celui du vent, où des Nukenins semblaient essayer de forcer l'entrer vers le sable, donnant du fil à retordre aux gardiens. Leur arrivée était porteuse d'espoir, en effet lorsqu'ils furent aperçus le coeur des gardiens des frontières se soulagèrent d'un seul coup, heureux de voir des renforts de qualité. L'affrontement fut sincèrement difficile, la supériorité numérique des ennemis étant un désavantage certain. C'était le moment parfait pour tester sa nouvelle technique. Sortant un petit parchemin, il fit apparaître dans un épais nuage de fumée blanche trois de ses automates, ceux qu'il trouvait les mieux préparés. Grâce à eux non seulement il épata la galerie se forgeant un nom et une réputation, mais il permit également la victoire. Une fois qu'il n'y avait plus d'opposants, tous trois reprirent la route vers le village pour rendre leur rapport. Mais ils ne s'attendaient pas à être poursuivis par deux derniers ennemis qui semblait en avoir après Rankan, sans doutes pour lui voler ses outils précieux. Alors qu'ils se débrouillèrent pour l'isoler, ils leur firent face sans crainte même après l'avoir vu décimé leurs camarades. Un duel sans surprise, les deux Nukenins furent neutralisés sans soucis, et au moment de quitter les lieux et de laisser les corps se vider de leur sang, Rankan entendit une voix faiblarde :

« Tu ... as considérablement grandi... Riku... »

Ce prénom lui était familier, ses yeux s'écarquillèrent immédiatement. Il saisit le pendentif qui était resté à son cou depuis le moment où il l'eut reçu. Se retournant avec hésitation, il vit un beau sourire éclairer le corps mourant des Nukenins. L'image de Mère, tuée par ses propres mains quelques années auparavant lui revinrent et le firent trembler incessamment. Usant de ses dernières forces, l'homme bougea la main pour atteindre le col de son vêtement. Le tirant doucement vers le bas, il montra un tatouage facilement identifiable : un losange blanc bordé de noir avec un scorpion noir en son centre ! Cette fois, l'émotion était trop importante, Rankan se jeta sur les corps les serrant tous les deux contre lui. Ses sanglots perturbaient ses paroles pendant qu'il essayait de dire "non" à l'événement. Pourtant il était trop tard. Encore une fois, comme si le destin s'acharnait contre lui, il était l'assassin de ses parents. Tout pour lui semblait perdre son sens, rapidement, les deux autres le retrouvèrent inconscient, tenant à la main son pendentif et touchant de l'autre le tatouage de son père. Ils comprirent la situation et le ramenèrent à l'hôpital du village pour qu'il soit soigner et gardé confiné pour éviter qu'il ne fasse quelconques bêtises.

▬ A son réveil, il se retrouva entouré de pleins de monde qu'il ne connaissait même pas, mis à part Kihei & Kisaki. Les autres étaient ceux du village qui le haïssaient pourtant depuis tout ce temps. Ils avaient l'air content qu'il se réveille, mais ne comprenait toujours pas la situation, ne se rappelant que de ce qu'il s'était passé avant de tomber inconscient. Jetant un regard vide sur la salle, une petite enfant s'avança de la foule avant de tirer sa révérence et, d'une petite voix, elle balbutia :

« Ka... Kazekage-sama... »

Une myriade de questions survenait dans sa tête, mais avant qu'il ne puisse s'exprimer, les autres firent de même. Il tourna le regard vers sa famille restante à ses côtés qui le regardaient avec fierté. Alors le frère prit la parole en posant une main de joie dans les cheveux du marionnettiste :

« On a pris du galon à c'que je vois frangin ! Ca fait des mois que tu es dans c'lit, j'ai arrêté de compter après 3... Les anciens ont suivi tes exploits, et la situation était critique alors on avait besoin d'un Kazekage... Et au lieu de me choisir moi, leur choix est tombé sur la Belle au Bois Dormant ! Héhé, maintenant j'serais là pour protéger une personne supplémentaire... J'ai ma p'tite soeur, mon intello de frangin... et môsieu le Kazekage. »

Un large sourire se dessinait sur le visage de l'homme, la jeune femme en fit de même, et tous ensemble célébrèrent le retour de celui qui était destiné à être le leader du village, la représentation même du changement, celui qui prouve au monde entier que les erreurs du passé n'entachent pas l'avenir.

Mentalité & Physique


▬ Physiquement, celui connu comme étant le Mastermind est un charmant jeune homme de taille moyenne et à la musculature proportionnelle qui n'a pourtant rien à envier aux plus grosses masses de muscles du monde shinobi. Son charme à lui ne réside pas dans son apparence bien qu'il ne soit pas une laideur ! Sa longue chevelure lui donne peut-être un air androgyne, une longue et dense masse de cheveux noirs arrangés de sorte à ce que son visage soit de part et d'autre bordé par de larges mèches sauvages, puis tenu par un élastique perdu dans la noirceur pour se former en une large queue de cheval. Cette pilosité traverse son visage entre ses deux yeux perçants, deux petites pupilles rougeoyantes sans pour autant en être l'effet de Dojutsu. Oui, ses yeux sont d'une lueur rouge-orangée, et donnent l'impression d'avoir en face de soi un êre habité par une présence démoniaque. D'ailleurs son regard n'a rien de saint, un regard qui semble arrogant et méprisant, comme si son regard insultait ceux sur qui il se posait. Même son sourire est un manque de respect flagrant ! Pourtant derrière ce visage rempli de malveillance, un homme tout bonnement différent siège. Son jeune visage exprime une sorte de lassitude, un air indifférent qui n'est pas sans rappeler au visage de l'illustre Sabaku no Gaara, Godaime Kazekage ou tout du moins à l'expression qu'on a donné à la statue le représentant dans la salle du Conseil. Sa posture est gage de sa supériorité intellectuelle, toujours dressé de manière élégante, le jeune homme n'a rien à voir avec l'image des rustres que l'on a des shinobis du Sable.

Son habillement jure proprement avec le style du village, habillé de façon plutôt noble et charmante. Il porte un long manteau noir bordé par des motifs de flammes rouges, diabolisant encore une fois son apparence. Cet habit est suffisamment long pour atteindre ses chevilles et presque frôler le sol lorsqu'il marche. Les poches à l'intérieur de ce manteau contiennent quelques parchemins qui contiennent eux-mêmes ses outils de combat. Les longues manches du vêtement sont retroussées et tenues par des boutons d'argent. Il se referme au col par une sangle de cuir et à la boucle également argentée. La fin du manteau semble déchirée. En dessous de tout ça, il porte un haut au col en V noir entouré au niveau de la taille par des bandages fins. En guise de bas, il porte un pantalon blanc orné de bandes noires croisées sur sa cuisse droite et également au niveau de ses deux chevilles. Ses pieds sont recouverts par des bottes noires qui s'engouffrent sous son pantalon, qui contrastent également avec les sandales habituelles des ninjas.

▬ Sa mentalité ressemble à celle d'un gentleman d'un temps révolu. Outre sa confiance en lui il est assez poli, et courtois s'exprimant souvent en se référant à la troisième personne. Cette petite manie fait de lui quelqu'un de bizarre mais à bien le connaître il est un homme de bon sens. En tant que Kazekage, il aime son village et ses habitants qu'il protégera jusqu'au bout. La principale raison pour laquelle il est doté d'une patience et d'une volonté extrêmement solide, est la profonde haine qu'il nourrissait autrefois pour ce village qui l'a rejeté, fait tuer des personnes chères à ses yeux, et également été la cause de son abandon par ses réels parents. Mais pourtant il garde l'âme d'un leader, s'inquiétant sincèrement pour les siens malgré tout. Au même titre, Riku alias Rankan porte un amour énorme pour son frère et sa soeur adoptifs. Il refuse de s'en séparer à tel point qu'ils constituent les shinobis les plus proches de lui de tout le village.

Ses passions sont pour la plupart intellectuelles, en effet, il adore les activités telles que la lecture et le shogi. Ce fait est renforcé par son nom même qui signifie « Fou » à l'instar de la pièce du jeu. Il est presque toujours vu avec un livre à portée de main, son favori étant un livre particulier intitulé « E.N.D». Aussi, il adorait, dans sa jeunesse, s'occuper de ses pantins, aujourd'hui ceci n'a pas tellement changer, seul différence étant qu'il ne s'occupe plus de pantins mais de ses automates. Fier de sa création, il est souvent en train de les fignoler, travaillant sans cesse sur une façon de les rendre toujours plus efficaces. Il les aime tellement qu'il lui arrive de leur parler, et comme dit sa soeur adoptive « Si les gens te prennent en train de parler à tes poupées, personne ne voudra plus traîner avec toi ! » Pourtant il ne peut s'en empêcher, après tout ses créations sont comme ses enfants; au même titre que les habitants du village qu'ils voient comme tel.

En ce qui concerne les femmes, le Kazekage n'y prête pas d'attention particulière dans un registre amoureux. En effet, bien qu'il ne soit pas insensible à leurs charmes et a toujours un petit peu de mal lorsqu'il doit faire face à des représentantes de la gente féminine, il ne se sent pas encore dans la nécessité d'avoir une vie sentimentale et stipule qu'il n'a pas encore besoin de créer une famille, le village étant déjà le sien. Pourtant, malgré ses ancêtres détestés, il aimerait beaucoup faire perdurer les siens pour effacer cette crainte et cette haine qu'on leur porte, sous prétexte que le tristement célèbre Akasuna no Sasori ait tué leurs semblables ou autres raisons saugrenues. Il garde espoir et exhibe désormais avec fierté le sigle les représentant, dont il affuble également toutes ses créations. Dans son rôle de Kage récent, il ne tient pas encore de relations particulières avec les autres leaders et leurs villages mais espère de tout coeur pouvoir garder une situation paisible autant que possible, car même si l'ère a changé, le monde shinobi est constamment guetté par les menaces. 


©Never Utopia



Dernière édition par Kanseitõ Rankan le Mar 3 Mar - 11:11, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lawliet Yu
Genin Rang S / Jinchuriki de Matatabi
avatar

Points : 138

MessageSujet: Re: # Chessboard's King | Terminé   Lun 2 Mar - 14:37

Biiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiienvenue à toi Mard Gear ;>

******************************************************************************************************************
"- Quand le chat n'est pas là, les souris dansent... Maintenant le chat est rentré !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hijôma Ryukaï
Master Rang A / Admin
avatar

Points : 200
Age : 19
Localisation : Derrière toi, retournes-toi.

MessageSujet: Re: # Chessboard's King | Terminé   Lun 2 Mar - 17:12

Bonjour et Bienvenue!!

J'espère que tu te plairas ici et je te souhaite con courage pour ta présentation!!!
N'hésite pas à venir sur le Flood, La Chatbox ou les Jeux pour faire connaissance avec les membres du forum!!

Bien Amicalement, Ryukaï.

******************************************************************************************************************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://naaaaaaaaaa.forumactif.pro
Hijôma Ryukaï
Master Rang A / Admin
avatar

Points : 200
Age : 19
Localisation : Derrière toi, retournes-toi.

MessageSujet: Re: # Chessboard's King | Terminé   Lun 2 Mar - 18:29

Ah! Et j'oubliais: Heureux de voir un Kazekage!! ^^

******************************************************************************************************************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://naaaaaaaaaa.forumactif.pro
Kanseitõ Rankan
Kazekage
avatar

Points : 146

MessageSujet: Re: # Chessboard's King | Terminé   Mar 3 Mar - 11:12

▬ Merci beaucoup à tous Very Happy

Mard Gear... euh Rankan a terminé Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hijôma Ryukaï
Master Rang A / Admin
avatar

Points : 200
Age : 19
Localisation : Derrière toi, retournes-toi.

MessageSujet: Re: # Chessboard's King | Terminé   Mar 3 Mar - 16:38

Je lis ça, essaie de changer les deux images Wink

******************************************************************************************************************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://naaaaaaaaaa.forumactif.pro
Hijôma Ryukaï
Master Rang A / Admin
avatar

Points : 200
Age : 19
Localisation : Derrière toi, retournes-toi.

MessageSujet: Re: # Chessboard's King | Terminé   Mar 3 Mar - 17:42

Alors, alors, alors!

bonne histoire:

Ton histoire est logique, tu parles du contexte et je t'en suis reconnaissant. L'immersion était là et l’originalité aussi, il faut le dire! J'étais suspendus à ta plume et je n'ai pas perdu une miette de ton récit! Les relations de ton personnages sont bien définies mais je suis cependant (et ça y est, il se ramène...) sceptique sur l’état d'esprit de celui-ci. En effet, lorsqu'il lit la lettre de ses parents biologiques, il est totalement détruit. En revanche, après avoir assassiné et Mère et ses parents, il est juste "choqué". (Du moins c'est ce que j'ai ressentis ^^). Après il a peut être simplement gagné en maturité (ou bien je ne sais pas lire x)

Bon français:

Mis à part quelques fautes de frappes, (si, si! ^^) ta narration et ton vocabulaire ne sont pas à reprocher. La lecture est fluide et sans accrocs. (Oui, ça veut dire la même chose)
La longueur est respectable et je n'ai rien d'autre à dire sur ce point là.

Rendu final:

Pour finir, je dois avouer que j'ai beaucoup apprécié ta présentation et ton personnage (un marionnettiste!!!) Je la trouves tout à fait convenable pour un Kazekage et je suis heureux de t'annoncer que tu seras Validé niveau 70 (moyenne avec celui de Kazega) Kazekage après avoir été noté par Kazega et après avoir passé un petit entretient sur la chatbox en présence des deux Administrateurs (Kazega et Moi-même)

******************************************************************************************************************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://naaaaaaaaaa.forumactif.pro
Uchiha Kazega
Admin
avatar

Points : 164
Localisation : Devant l'ennemi, près à encaisser les attaques !

MessageSujet: Re: # Chessboard's King | Terminé   Mar 3 Mar - 21:28

Salutation, Kazekage !
Le méchant est la !

Je n'ai cependant pas beaucoup plus de choses à dire que Ryukaï :

AAAAAAAAH
Oh mon dieu, j'ai vraiment aimé l'histoire mais la mise en page... Elle faisait mal au yeux !
(Bon je commence par une critique parce que être Kazekage c'est pas rien héhé)

Une histoire tragique


Ton histoire est réfléchit et tu respecte le contexte !
Je vois que tu y a passer du temps et que tu ne manques pas d'imagination !
J'ai bien aimée ton histoire, j'espère que le Kazekage gardera se caractère la en RP !

Ah ! Et en parlant du caractère... ton personnage réagit de façon différentes, je te conseil seulement de faire attention à cela Smile

Enfin un marionnettiste !

Sa fait plaisirs à voir et pour le coup je dois t'avouer que j'apprécie beaucoup les capacités de ton personnage qui me semble très intéressant !

Je n'ai pas vraiment d'autres points négatifs à t'annoncer mais en positifs je peux au moins te dire que celons moi tu es digne d'être le nouveau Kazekage.

Je te laisserais juste passer un petit "entretien" avec moi et faire un petit tour ici : http://naaaaaaaaaa.forumactif.pro/t99-les-devoirs-du-kage

Voilà voilà !

Je te valide, pour finir Kazekage du village de Suna de niveau 75

(Sa te fait niveau 72 avec 50 pts d'xp)

******************************************************************************************************************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://naaaaaaaaaa.forumactif.pro/
Kanseitõ Rankan
Kazekage
avatar

Points : 146

MessageSujet: Re: # Chessboard's King | Terminé   Mer 4 Mar - 8:12

▬ Eh bien tout d'abord, merci à vous pour vos commentaires, je prends notes des critiques et espère pouvoir faire quelque chose rapidement pour arranger ça Smile
Ensuite pour l'entretien, il n'y a pas de soucis à vous de me dire quand.
Encore une fois merci à vous Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hijôma Ryukaï
Master Rang A / Admin
avatar

Points : 200
Age : 19
Localisation : Derrière toi, retournes-toi.

MessageSujet: Re: # Chessboard's King | Terminé   Mer 4 Mar - 13:46

Pour, l'entretient, je le laisse à Kazega, en revanche j’apprécierais que tu changes tes images x)

******************************************************************************************************************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://naaaaaaaaaa.forumactif.pro
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: # Chessboard's King | Terminé   

Revenir en haut Aller en bas
 
# Chessboard's King | Terminé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» FT de King [Terminé]
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naaaaaaaaaa :: Corbeille :: Corbeille :: Racontez-nous votre histoire :: Suna-